Page:Leblanc - Des couples, 1890.djvu/76

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
71
la fortune de m. fouque

IX


Aux premières élections municipales, l’entrepreneur se présenta, carrément.

Dès l’ouverture de la période électorale, quelques notables de la ville lui avaient proposé d’entrer dans la liste qu’ils confectionnaient.

— Nous vous placerons en tête, de la sorte nous répondons du succès.

Il accepta. Dès lors, l’Éclaireur Cauchois entreprit en sa faveur une campagne vigoureuse. Une série d’articles, signés F, exaltèrent ses mérites, sa probité, sa capacité.

Il ne rencontra pas d’opposition. La réputation que son aventure lui valait avait vulgarisé le nom de Fouque. Il était devenu un personnage, une célébrité locale, un de ces individus qu’une petite ville est fière de posséder pour le