Page:Leconte de Lisle - Histoire populaire du Christianisme, 1871.djvu/20

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


DEUXIÈME SIÈCLE.




Les Caïnites parurent dans la première année du IIe siècle. On les nomma ainsi parce qu’ils honoraient Caïn, Ésaü, Coré, Judas et les Sodomites. Ces hérétiques raisonnaient ingénieusement. Convaincus qu’il existait un Dieu plus puissant que le créateur lahvèh, ils prétendaient que Caïn était fils du premier, tandis qu’Abel avait été produit par le second ; que Judas, doué d’une science supérieure, avait livré Jésus-Christ, sachant le bien qui en résulterait pour l’humanité ; qu’il fallait rendre grâces à tous les hommes qui s’étaient révoltés contre lahvèh, et que la suprême vertu consistait à détruire les œuvres de ce dernier. Leur livre sacré, intitulé l’Ascension de saint Paul, contenait