Page:Leconte de Lisle - Histoire populaire du Christianisme, 1871.djvu/36

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


QUATRIÈME SIÈCLE.




Dioclétien rendit son édit de persécution, en 303, à Nicomédie. Outre les condamnations qu’elle amena, la persécution causa de grands troubles dans l’Église d’Afrique. Des évêques et des prêtres s’étaient soumis à l’édit en livrant les vases et les livres sacrés. Ceux qui s’étaient montrés forts dans le danger flétrirent du nom de traditeurs ceux qui avaient cédé à la crainte. Ce fut l’origine du schisme de Donat qui excita un certain nombre d’évêques à casser l’élection de Cécilien au siège épiscopal de Carthage, parce que ce prêtre avait été nommé par des évêques traditeurs.

Il y eut un Concile à Elvire, en Espagne, en 305. Dans le trente-troisième canon de ce Concile,