Page:Leconte de Lisle - Histoire populaire du Christianisme, 1871.djvu/62

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


SEPTIÈME SIÈCLE.



En 602, le centurion Phocas, proclamé empereur par l’armée, fit égorger l’empereur Maurice et toute sa famille.

Peu après, saint Grégoire le Grand lui écrivit en ces termes, dans sa trente et unième lettre : « À Phocas, empereur, — ad Phocam, imperatorem.

« Gloire à Dieu dans le ciel, à Dieu qui, comme il est écrit, change les temps et transfère les couronnes ! Que les cieux se réjouissent, que la terre frémisse de plaisir, et que le corps tout entier de la République universelle (l’Église catholique) partage la joie de vos actes cléments ! »

Le pape saint Grégoire mourut le 12 mars 604. Sabinien lui succéda en septembre de la même