Page:Leconte de Lisle - Histoire populaire du Christianisme, 1871.djvu/77

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


En 788, Karl le Grand défendit par un capitulaire, sous peine de mort, de manger de la viande en carême. Deux ans après, il fit examiner par ses évêques les actes du Concile de Nicée et les rejeta comme étant contraires à la coutume d’Occident. Il convoqua enfin à Francfort, en 794, un autre Concile général d’Occident, composé de trois cents évêques franks, germains, italiens et espagnols, qui, sans tenir compte des décisions du Concile de Nicée et de l’approbation papale, déclarèrent le culte des images impie et condamnèrent tous ceux qui l’avaient autorisé. Karl envoya les actes du synode de Francfort au pape Adrien, qui jugea prudent de ne pas se quereller avec son puissant contradicteur et ne répondit point.

Adrien mourut le 26 décembre 795. Léon III lui succéda.

Dans l’intervalle, l’impératrice Irène avait été contrainte de remettre le pouvoir à son fils Constantin Porphyrogénète, qui ne partageait point ses idées au sujet du culte des images. Mais, le jeune empereur ayant négligé de faire tuer sa mère, selon l’usage du temps, celle-ci, à l’aide d’un grand nombre de prêtres et de moines, réussit à s’emparer de son fils, en 797, et lui it crever les yeux avec tant de barbarie, que celui-ci expira en quelques jours des suites de l’opération.

En 799, il y eut à Rome une aventure curieuse, en ce sens qu’elle établit en fait la suprématie juridique du roi des Franks dans les affaires de l’Église. Le primicier et le sacellaire de la cour pontificale, ayant enlevé le pape, le séquestrèrent dans un cou-