Page:Leconte de Lisle - Poëmes antiques, 1852.djvu/143

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




VII



ÉGLOGUE.




GALLUS.


Chanteurs mélodieux, habitants des buissons,
Le ciel pâlit, Vénus à l’horizon s’éveille ;
Cynthia vous écoute, enivrez son oreille ;
Versez-lui le flot d’or de vos belles chansons.