Page:Lefranc - Maurice de Guérin, 1910.djvu/350

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



famille. — Correspondance avec Eufïénie. — Echanges poétiques. — Union d’idées et do sentiments de la sœur et du frère. — Leurs lectures. — Précoce ferveur de Maurice à l’égard de la Nature. — Crise au sujet de sa vocation. — Sa foi religieuse tiédit. — Ses confidences à Eugénie. — Tendresse réciproque ravivée au Cayla. — Vie de l’étudiant à Paris. — Vacances régulières au Cayla. — Relations de Maurice avec Lamennais et le groupe de l’Avenir. — Ses débuts de journaliste. — Ses idées politiques. — Vie mondaine. — Rapports avec la Revue européenne. — Maurice et Louise de Bayne. — Incertitudes. — Le Journal commencé au Cayla (10 juillet 1883 :!). — Communion avec la Nature. — Il s’identifie avec le monde extérieur. — Le panthéisme de Guérin. — Son originalité unique. — Combien il diffères conceptions romantiques. — Crise spirituelle. — Préoccupations sociales.

Chapitre IV. — La Chônaie et Lamennais 68

Départ pour la Chênaie. — M. Feli. — Le paysage breton. — Amitiés. — Etudes. — Action du Maître. — Précieuses lettres inédites. — Obsession du monde physique. — Le Mémoire de B. de Marzan. — Le printemps breton. — L’humanité et la nature. — Guérin grand écrivain. — L’Océan. — Le cycle des saisons. — La fascination des êtres. — La vie universelle. — Graves difficultés de Lamennais. — Dispersion de ses disciples. — La fin d’un a petit paradis ».

Chapitre V. — Maurice en Bretagne. Le Val de l’Arguenon. Septembre 1833-Janvier 1834 91

Portrait de Guérin à cette époque. — Séjour à Saint-Méen. — Le (( génie de l’automne )). — Les arbres, êtres sensibles. — Un leit-motiv chez Guérin. — Visite au Val de l’Arguenon chez H. de la Morvonnais. — Ploërmel. — Séjour prolongé au Val. — Guérin conquis. — Marie. — La tempête. — Première idée du Centaure. — Visions inoubliables. — Promenades sur la côte. — La Bretagne et nos grands prosateurs modernes. — Intimité. — La vie de famille au vieux manoir breton. — Déclarations significatives de Maurice : leur omission. — « Adoration » de la Nature. — Mordreux. — Retour au Val. — Les Quatre-Vaux. — Séparation : le départ. — Madame de la Morvonnais.

Chapitre VI — Guérin poète 108

Les poésies de Maurice. — Comment elles nous ont été conservées. — Ch.-A. Chopin. — Une lettre de d’Aurevilly. — Caractère des œuvres poétiques de Guérin. — Trois jugements littéraires : Barbey, Marzan, Sainte-Beuve. — Une publication d’ensemble est-elle désirable. — Le chef-d’œuvre poétique de Guérin. — Quelques pièces inédites. — La Promenade dans la Lande. — Hippolyte de la Morvonnais. — Son caractère. — Le foyer du Val. — Marie. — Hippolyte et les questions sociales. — Son rôle de précurseur. — Vœux émis à son sujet.