Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t1, 1887.djvu/146

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
128
ANTHOLOGIE DU XIXe SIÈCLE.


Et, secouant ses blanches ailes,
L’ange à ces mots a pris l’essor
Vers les demeures éternelles…
Pauvre mère !… ton fils est mort.



______