Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t2, 1887.djvu/123

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
111
ERNEST PRAROND.


Qui m’eût ainsi parlé, certes, eût eu raison.
Le milieu de la vie est le temps des récoltes,
Le temps où, les blés mûrs marchant vers la maison.
Les sanves ont senti la faux sur leurs révoltes.

Du côté du levant, de l’enfance, déjà
Le gris devient l’obscur ; le couchant, au contraire,
Qui des voiles traînants plus tard se dégagea,
Lorsqu’approche la nuit, plus ardemment s’éclaire.