Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t2, 1887.djvu/243

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





ÉMILE CHEVÉ


1829




Émile Chevé est né à Nantes en 1829 d’une famille basse-bretonne. Ancien élève de l’École Navale de Brest, il a servi dans la marine militaire jusqu’à sa retraite, qu’il a prise avec le grade de Capitaine de Frégate.

Il a publié coup sur coup Virilités (1882), Les Océans (1885), et Chaos (1887). Les œuvres de M. Chevé appartiennent surtout au genre philosophique et descriptif, les qualités maîtresses du poète sont une énergie poussée parfois jusqu’à la violence, une sincérité passionnée, et aussi une très particulière puissance d’imagination avec laquelle il sait évoquer les souvenirs terribles et grandioses de sa vie maritime.

Trente ans de cette âpre existence, faite de lutte incessante entre l’Homme et l’Élément hostile, ont développé en lui un pessimisme sombre ; il voit dans la nature une embûche perpétuelle, où le destin haineux guette l’Être désarmé comme un fauve sa proie.

Ses poésies ont été publiées par A. Lemerre.

A. L.


LE TAYO




C’était un grand gaillard de mine haute et fière,
Dans son œil injecté luisait un feu sanglant ;
On vantait ses exploits, son audace guerrière :
Les tribus d’alentour n’en parlaient qu’en tremblant.