Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t2, 1887.djvu/284

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





CAMILLE DELTHIL


1834




Camille Delthil, né à Moissac (Tarn-et-Garonne) le 30 juin 1834, a débuté dans la poésie par les Poèmes Parisiens, publiés séparément sous l’Empire, et réunis ensuite en un volume (1873).

Il a donné depuis deux recueils nouveaux : Les Rustiques (1875) et Les Lambrusques (1884), ainsi qu’un poème : Les Martyrs de l’Idéal (1882). M. Camille Delthil a le plus souvent peint et chanté sa province natale, le Quercy. La plupart de ses compositions sont pleines de fraîcheur et d’originalité.

Ses poésies se trouvent chez A. Lemerre.

A. L.






Sur les flancs d’un coteau riant et pittoresque,
Au fond du vieux Quercy se dresse gigantesque
Un antique manoir par le temps respecté.
Les tours ont conservé leur sombre majesté,
Et jamais du maçon la truelle brutale
Ne racla de ses murs la mousse féodale.