Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t2, 1887.djvu/303

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.





MADAME DE LA ROCHE-GUYON


1836




Isabelle-Nivière, Duchesse de la Roche-Guyon, a publié plusieurs recueils de vers qui se distinguent par l’originalité du sentiment et la force de l’expression.

La Volière ouverte montre tout d’abord l’intérêt passionné que l’auteur éprouvait pour l’enfance, pour ses sentiments naïfs, pour ses paroles ingénues et souvent profondes. La source de cet intérêt est dans son cœur maternel. Aussi, lorsque la mère ardente et tendre vit se flétrir toutes ses joies par la mort d’un fils bien aimé, elle ne put se défendre d’exhaler sa plainte dans un volume intitulé In Memoriam, où sa douleur se présente sous les aspects les plus multiples. Le désespoir, s’attaquant à tous les motifs de vivre, fait le fond du troisième livre de Madame la Duchesse de la Roche-Guyon, La Vie sombre, livre d’un pessimisme grandiose où se manifestent l’énergie et la variété de la souffrance. L’immortel moraliste qui a donné à la noble famille des La Rochefoucauld un si haut renom littéraire verrait continuer sa tradition et revivre la puissance de sa pensée par cette alliée de sa race, mère de ses descendants.

Ch. de Pomairols.