Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t3, 1888.djvu/429

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





AMÉDÉE PIGEON


1851




Amédée Pigeon, né en 1851 à Paris, est l’auteur d’un volume de vers intitulé : Les deux Amours.

Dans son intéressante étude sur Nos Poètes d’aujourd’hui, M. Jules Tellier s’exprime ainsi au sujet de ce recueil : « Le livre, à la fois très pur et très maladif, où M. Pigeon a dit toutes les grandes douleurs des petites âmes nous apparaît comme un « document » unique sur une certaine crise d’adolescence. Il est vraiment le livre de la quinzième année. Qui l’a lu enfant ne l’oubliera plus. Et il gardera à travers la vie sa piété pour le poète qui fut le confident de sa première tristesse. »

Comme prosateur, M. Amédée Pigeon a écrit deux romans, La Confession de Madame de Weyre (1886) et Une Femme jalouse (1888). Il a, en outre, publié dans la Gazette des Beaux-Arts une série d’études sur l’art allemand et l’art anglais.

Ses poésies ont été éditées par A. Lemerre.

a. l.


____________



FATALISME




Dans ce monde où tout est fatal et nécessaire,
L’homme qui vit les yeux attachés à la terre
Se complaît dans le rêve et la crédulité,
Et pendant quelques jours croit à la liberté.