Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t4, 1888.djvu/128

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





GEORGES NARDIN


1856




Georges Nardin, né à Bercy en 1856, a publié diverses études ou critiques d’art et des articles à la Revue Contemporaine. Il s’est fait connaître dans le monde poétique par un recueil de vers, Les Horizons bleus (1880), volume plein de promesses, où nous avons particulièrement remarqué Les Digitales et Les Violettes, strophes de jeunesse d’un sentiment pur et d’une heureuse allu

Les poésies de M. Georges Nardin ont été éditées par G. Charpentier.

a. l.


____________



LES DIGlTALES




Les genêts d’or étaient en fleurs
Et les cerises étaient mûres ;
L’églantine aux frêles couleurs
Brillait dans les buissons de mûres ;
L’air était plein d’enchantements,
Et sous les brises matinales,
Secouant de purs diamants,
Se balançaient les digitales.