Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t4, 1888.djvu/348

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





PIERRE QUILLARD


1864




Pierre Quillard, né à Paris le 14 juillet 1864, fit au lycée Condorcet de brillantes études et fut reçu licencié ès lettres. Après avoir débuté fort jeune encore dans plusieurs Revues poétiques, il publia, en 1866, une légende dramatique en vers, La Fille aux Mains coupées, qui attestait déjà une profonde science du rythme ainsi qu un sentiment poétique très élevé.

Depuis M. Quillard a fait paraître un certain nombre de poèmes héroïques, notamment dans la Grande Revue. Son prochain recueil aura pour titre : La Gloire du Verbe.

La Fille aux Mains coupées a été éditée par Alcan-Lévy.

Rodolphe Darzens.





LES CAPTIFS


I




Un sage, descendant de cimes inconnues,
S’en allait autrefois par le pays d’Assour,
Et la mystérieuse aurore d’un grand jour
Empourprait, à sa voix, le jardin blanc des nues.