Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t4, 1888.djvu/420

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





JULES COUGNARD


1855




Jules Cougnard, né à Genève en 1855, fit ses études au collège et au gymnase académique de cette ville. Entré ensuite dans la banque, il s’est toujours occupé de littérature. Il a publié deux volumes : Poésies (1880) et À Temps perdu (1886). Bien que de valeur inégale, ses vers charment par leur délicatesse et leur grâce.

Le premier recueil de Jules Cougnard a paru à Genève chez Jules Fick ; le deuxième a été édité à Paris par Jouaust.

a. l.





LA GRENADE




Le petit saint Jean aux boucles frisées
Jasait et riait. Son rire d’argent
Vers le grand ciel bleu montait en fusées ;
Et l’enfant Jésus jouait près de Jean.
Jean était hardi, sauvage et robuste,
Jésus était doux, patient et bon ;
Et, cédant toujours à son compagnon,
Le plus fort était l’ami du plus juste.