Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t4, 1888.djvu/469

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





STUART MERRILL


1863




Stuart Merrill est né, le 1er avril 1863, à Hempstead sur l’île de Long-Island (État d’Arkansas). Venu à Paris à l’âge de trois ans, il y fit toutes ses études. Très jeune encore il publia des poésies dans différentes Revues littéraires. Puis en 1884 il retourna en Amérique, à New-York, et c’est là qu’il composa un recueil de vers, Les Gammes, qui contient des pièces pleines de charme et d’un sentiment poétique tout particulier.

Les Gammes ont été imprimées en 1887, à Paris, par Alcan-Lévy.

Rodolphe Darzens.





NOCTURNE




La blême lune allume en la mare qui luit,
Miroir des gloires d’or, un émoi d’incendie.
Tout dort. Seul, à mi-mort, un rossignol de nuit
Module en mal d’amour sa molle mélodie.

Plus ne vibrent les vents en le mystère vert
Des ramures. La lune a tu leurs voix nocturnes
Mais à travers le deuil du feuillage entrouvert
Pleuvent les bleus baisers des astres taciturnes