Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t4, 1888.djvu/472

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





FRANCIS VIELÉ-GRIFFIN


1864




Francis Vielé-Griffin, né en Virginie, commença ses études en Allemagne, puis il se fixa à Paris, où il s’adonna à la peinture et à la poésie. Ses premiers vers parurent sous le titre de Cueille d’Avril (1866) ; ils dénotaient une connaissance parfaite de la langue française et de l’œuvre de nos poètes contemporains. Un an après, Vielé-Griffin publia Les Cygnes, recueil dans lequel il fit preuve d’une recherche curieuse, sinon toujours heureuse, de rythmes nouveaux.

Ses poésies ont paru chez Léon Vanier et Alcan-Lévy.

Rodolphe Darzens.





LE FRUlT




Loin de la grève ardente et de l’aridité
Où le fleuve se perd dans le sable des dunes,
Nous remontions la rive ; un éternel été
Brûle ces lieux voués aux célestes rancunes
Où dorment les débris dune antique cité.