Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t4, 1888.djvu/61

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
47
ROBERT CAZE.


SONNET-PRÉFACE




Dans un ancien meuble laqué,
Noir, rehaussé de filets d’or,
Je conservais plus d’un trésor
Subtilement alambiqué.

L’eau de roses de la Mosquée
Près du nard et du myrte odore ;
Cèdre et styrax : toute une flore
Artificielle et fabriquée.

Ce sont mes rubis, mes saphirs,
Plus reluisants que des soleils
Et plus légers que des zéphyrs.

Prodigue entre les richissimes,
Je donne aujourd’hui ces merveilles
À mes amis les plus intimes.


(Les Parfums)





LITANIE DES NOMS DE FEMMES




Indécis, quelques-uns ont le vague du rêve :
                    Laure, Édith, Geneviève.
Quelques-uns font hurler la dive poésie :
                    Gertrude, Anastasie.