Page:Les Mille et Une Nuits, trad. Galland, Le Normant, 1806, III.djvu/432

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


HISTOIRE

DES AMOURS DE CAMARALZAMAN, PRINCE
DE L’ISLE DES ENFANS DE KHALEDAN, ET DE
BADOURE, PRINCESSE DE LA CHINE.




Sire, environ à vingt journées de navigation des côtes de Perse, il y a dans la vaste mer une isle que l’on appelle l’isle des Enfans de Khaledan. Cette isle est divisée en plusieurs grandes provinces, toutes considérables par des villes florissantes et bien peuplées, qui forment un royaume très-puissant. Autrefois elle étoit gouvernée par un roi nommé Schahzaman[1], qui avoit quatre femmes en

  1. C’est-à-dire, en Persien, roi du temps ou roi du siècle.