Page:Les Mille et Une Nuits, trad. Galland, Le Normant, 1806, VII.djvu/9

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LES

MILLE ET UNE NUITS,

CONTES ARABES.




HISTOIRE

D’ALI COGIA, MARCHAND DE BAGDAD.




Sous le règne du calife Haroun Alraschid, dit la sultane Scheherazade, il y avoit à Bagdad un marchand nommé Ali Cogia, qui n’étoit ni des plus riches, ni aussi du dernier ordre, lequel demeuroit dans sa maison paternelle sans femme et sans enfans. Dans le temps que libre de ses actions il vivoit content de ce que son négoce lui