Page:Lignon - Importance de la conformation de la tête sur les aptitudes du cheval.djvu/31

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 34 —

l’andalous et de plusieurs autres races du midi de l’Europe ; mais il a remarqué que par suite des émigrations des contrées chaudes vers les contrées froides, la tête a augmenté peu à peu de courbure et de longueur, et son augmentation antéro-postérieure a été la cause de l’aplatissement latéral qui en fait la principale défectuosité. La tête busquée est ordinairement longue, étroite, à oreilles rapprochées, ainsi que les yeux, qui tendent à monter vers son extrémité supérieure.

Sans doute, la convexité du front et de la partie supérieure des os sus-naseaux, semble annoncer une grande ampleur des cavités nasales ; c’est le contraire qui existe : car les dimensions latérales étant diminuées au profit de la convexité, il s’en faut de beaucoup que cette conformation puisse avantageusement compenser l’autre, et cela a pour conséquence : une poitrine étroite, un manque d’énergie et une physionomie stupide.

On trouve souvent dans ce genre de conformation, des chevaux atteints de cornage, ce qui les rend impropres à tout service régulier, et qui en même temps déprécie notablement les animaux qui en sont atteints. Il est, dans ce cas, le résultat de la collision de l’air avec les parties que renferment les cavités nasales, l’espace libre qui existe entre elles étant insuffisant pour le laisser passer.

Cette conformation, autrefois répandue, tend aujourd’hui à disparaître, par suite du croisement des races dont elle est l’attribut ; c’est ainsi que le normand l’a perdue par son croisement avec l’anglais ; le danois la perd, depuis qu’on le croise avec certaines races d’Angleterre ; et l’andalous seul, existant dans un pays où la production chevaline est arriérée, la conserve et la conservera encore longtemps probablement, car le perfectionnement des races marche de pair avec la civilisation.