Page:Longnon - Pouillés de la province de Sens.djvu/11

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


INTRODUCTION.

Yl

manuscrit jSyy des Nouvelles acquisitions latines (f~ 201 à 258). D’autres transcriptions de la fin du xvi° siècle ou du xvir existent en divers volumes du cabinet des manuscrits du même établissement~, et le texte en a été imprimé plus ou moins correctement en 1626, sans les chiffres de taxes toutefois, dans le Grand poH/c ~~CHe~ce~ de la jFrance~. Le texte du pouillé de ] 35o, ici imprimé, a pour base principale le manuscrit G 2 a 5 des archives de l’Yonne ; mais on s’est servi, en même temps, de la plupart des manuscrits des deux familles secondaires, et les parties additionnelles empruntées à ces diverses sources ont été distinguées au moyen de l’Italique.

Voici maintenant l’explication des sigles employés dans les notes et les variantes pour désigner les manuscrits employés A, pour Auxerre, == le manuscrit G 22/j des archives de l’Yonne. P, pour Paris, ===le manuscrit latin og~i 1 de la Bibliothèque nationale. R, pour Rome, == le manuscrit 8 i i Q de la bibliothèque du Vatican M. S~, pour Sens’, === le manuscrit Q2 de la bibliothèque de Sens. S~, pour Sens == le manuscrit 5o du même établissement. COTMPTE DE PROCURATIONS POUR LES ANNÉES 1369 ET 1370. Le compte des procurations payées en 136g et 13 7 o au Saint-Siège, par les bénénciers du diocèse de Sens, est tiré des Archives du Vatican, vol. 207 7 des Co//ec<or :’c~f~ io5 r° à i54 v°), manuscrit que l’imprimé désigne par la lettre R, initiale du nom de la ville de Rome. Je citerai le manuscrit latin 5igg (fin du xvi" siècle) où il est intégralement transcrit (F" io3 r° à 127 r°) ; la copie insérée au tome 780 de la collection Moreau (f°’ i3a a 161), qui omet les chiffres de taxe et remplace le titre latin par les mots "PouHier des bénéfices du diocèse de Sens, 1507 ! et enfin le manuscrit latin 5 a 18 (également de la fin du xvi’ siècle), qui ne reproduit pas non plus les clum-cs de taxe et donne au pouillé le titre suivant ~Ht/M ? ~ocH~)~e~ !M !mas &< ;7te/~cM)’an ! et DM7’sn~ ~ocornnt M diocesi )SeftOMMM : B.CM<c/~tn ;K (f"i93r’’a9i7Y’’).

~) Voir, plus loin, p. vu, sous le n°

Le texte de ce manuscrit est tellement semblable à celui de P que j’ai bientôt renoncé à en faire usage pour les notes et variantes du texte imprimé. C’est la raison pour laquelle il n’est pas invoqué en dehors des pages 3 à 7 du présent volume.