Page:Longnon - Pouillés de la province de Sens.djvu/23

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Ym INTRODUCTION.

saintes à qui toutes les églises sont dédiées, les présentateurs, collateurs et revenus de chaque bénélice ; les ordres de chaque prieure et abbaye ; les réunions des abbayes prieurez et chapelles ; le nombre des communians de chaque cure ; les archidiaconez et doyennez où les cures sont situées, et les villes et bourgs où se tiennent les conférences. On y a ajouté l’établissement des collèges et des chapitres de ce diocèse ; les élections, châteaux et maisons seigneuriales de chaque paroisse ; la distance des paroisses la ville de Chartres l’état des paroisses et communautez du diocèse de Chartres et autres diocèses dépendantes du bailliage de Chartres ; une liste de tous les bénéfices qui sont à la collation et nommation de chaque patron ; les prestimonies, dons et bourses en faveur des étudians et ecclésiastiques de ce diocèse, et une table des matières, par N. D’ libraire à Chartres. A Chartres, chez N. Doublet, libraire. 17 38, in-8° de 88 pages que précèdent un «Avertissement)) (deux pages) et deux pages préliminaires non paginées. Le volume contient en outre vingt-quatre pages finales et qui ne sont pas non plus paginées.

. K Fouillé du diocèse ije Chartres, au xvnr" siècle.)) t86.’). Œuvre de E. de Lépinots et de Lucien Merlet, ce pouiUé occupe les pages : !n5 a ~38 du tome I !ï de leur ~rfttM’c d’f ~Vofrf-Dtmx’ de CAarfrM, et donne l’état du diocèse de Chartres après la création de l’éveché de Blois. H a été rédige d’après le pouiMé imprimé en !~38 et aussi d’après l’état des tisites des paroisses du diocèse en iyiG. Les renseignements puises a ces deux sources ont été comptetes par des recherches personnelles. La nomenclature de : paroisses du diocèse est disposée sur sept eoionnps, ou figurent respectivement le nom du bénénce, le patron de réglise, rarchidiaconé, }e doyenné, ie présentateur, le revenu et le, nombre dp communiants.

LE DIOCHSE ET SES CIRCONSCRIPTIONS DIVISIONNAIRES. Territorialement identique à la civitas C~iH~ :?~ de l’époque romaine, le diocèse de Chartres était le plus vaste des diocèses compris dans la province de Sens et, de ce chef, il fut plus d’une fois exposé au démembrement. Partagé, en 567, entre les trois royaumes francs d’alors 0, il constitua, durant quelques années, deux diocèses distincts, par suite de l’établissement à Châ-Tandis que Chartres ~t ia partie septentrionale

du diocèse passèrent eu 56’y, après la

mort de Cliaribert, a Chitpëric, ~e plus jeune

des frères du souverain fféfunt, le Dunois et

le Yendômois furent annexés au royaume de

Sigebert, et !e BIéso !s a celui de Gontran.

(A. Longnon, G<o~)Ytp/<e Jf 7f( Gff ;:7e aie

y7"c~p.324.)