Page:Longnon - Pouillés de la province de Sens.djvu/63

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


INTRODUCTION.

t.vm

VII. DIOCÈSE DE MEAUX.

COMPTE DE DÉCIMES DE 1353.

Ce compte de décimes, ou plus exactement ce compte du trentième pour l’année 1353, est tiré des Archives du Vatican, volume 216 des Collec~or :e (f~ i3l r° à i/t0 v°). Le manuscrit est désigné, dans les notes-variantes de l’imprimé, par la lettre R, initiale du nom de la ville de Rome. FOUILLÉ TRANSCRIT EN 1513.

Au temps de Bossuet, le curé Janvier M inséra dans ses mémoires manuscrits sur l’histoire de Meaux ?. une sorte de traduction avec gloses d’un pouillé qu’avait transcrit, en i 513, Jean du Fay, notaire de l’ouicialité. La traduction de Janvier commençait ainsi

INVENTAIRE DE TOUS LES BÉNÉFICES DU DIOCÈSE DE MEAUX~fait en 1513, M~LouisPineU~ estant évesque de Meaux. L’an de Nostre Seigneur 1513, le mercredy 13 du moys de juillet, vénérable et circonspecte personne Mm Jean de Poney, prestre, chanoyne et trésorier de l’église de Meaux, a livré et donné à moy Jean du Fay, clerc et bachelier en droit civil et notaire juré en la Courde.Meaux, serviteur de révérend père en Dieu messire Louis Pinelle, docteur et professeur en théologie, évesque de Meaux, moy faisant les fonctions de greffier, certain protocolle de tous et un chacun les bénéfices de la ville et diocèze de Meaux, escript autrefois par Charles et aussy signé de luy en la fin, duquel protocolle j’ay fait une coppie et l’ay tiré en la forme et manière qui s’ensuit Protocolle des bénéfices ecclésiastiques de la cité et diocèze de Meaux ?), à sçavoir des jourd’hm le manuscrit 80 de la bibliothèque deJMeaux.

Je me suis autorisé de cette traduction pour supprimer, de l’intitulé du pouillé, lesmots « quod vulgo le poullier de tous les benefices dicitur » qui, dans la seule copie aujourd’hui connue de la transcription de du

Fay, figurent à la suite des mots « Protocolum beneHciorum)’.

CurédeSaint-TIlibaud de Meaux.

,-=.

ZM/eMfM e<aH ;M~ ~e’~sM ~M~N !

en six volumes formant amourd’hm les maJ nuscrits ’78 à 83 de la bibliothèque de Meaux (Catalogue des tnan !:scr ;’< Je ! &&Ho</M~M~ puH :~HM en Frétée, t. IM, p. 348-3 6 a).

Cette manière de traduction ou de commentaire figure aux pages 55 et suivantes du

troisième volume de l’œuvre de Janvier, au-