Page:Longnon - Pouillés de la province de Sens.djvu/71

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Lxvj INTRODUCTION.

S~ s’applique à une expédition sur parchemin, délivrée le 17 juillet. i5i8 et, que précède un long préambule dont la page Initiale est fort endommagée par l’humidité. Elle présente à la fois des lacunes et, des doublons ; mais, seule, elle assigne une date au pouillé original, qui, d’après l’exemplaire dont elle est issue, serait dû aux soins de Févéque Pierre de Fontenay ~). Il se pourrait néanmoins que le pouillé fût plus ancien d’un demi-siècle et que Robert de Dangeul, le quatrième des prédécesseurs de Pierre de Fontenayr, ait présidé sa rédaction~.

AUTRES POUILLÉS ET LISTES DE BÉNÉFICES. 1. DéparLement des decimss de Fan 15i p.. -l 1. DéparLement des d6cimB$ de l’a.IJ 15 LP.. "T’ Arcbnes nationales, Agence gënéraie du.dergë, G~* t~ f°* 26 ’° 36 Y°. – En latin. -3. Taxe sur l’église cathédrale/les églises collégiales et les bénéfices réguliers du diocèse de Nevers. xvi*’ siècle. Archives nationales. Agence générale du clergé, G*’ 1216. – Deux états, l’un et l’autre en double exemplaire, jadis cotés D ~2 et.43, et D 44 et 45. <i~f : France, duP.Lelong (édit. FevretdeFontette, h° 13~83), on peut ajouter que le pouillé de 1/~8, <~en Yelin", était conserve aa~Yin’siëde dans le trésor de l’abbaye de Saint-Martin de Nevers. _0 u

« Bénéficia episcopatus Nivernensis extra’ctaaregistns dommrPetn dejFontenayo,

episcopi Nivernensis, anno Domini millésime quadringentesinlo septuagesimo octavo » (f*’8r°). C’est effectivement ce qu’on peut induire da titre que porte une version française du même po’uUie, faite au xvn° siècle « Registre des bénéfices du diocèse de Nevers, selon l’ordre mis par révérend père en Dieu Robert d’Angeul, l’an i~~i. n (voir ci-après, p. LxviM, sous le n" 13). L’an i /t~ i e.t ëvidemment ici une erreur pour « i~n n ou ’< 1~31 a, M’ C’cst-à-dirc [)eu apr~s janvier 1513, date de Favcnement d’fmbcr). do la Platière de BourdtHon au siège episcopal do’KeYers.

puisque Robert d’Angeul (ou mieux de Dangeul ) fut év&que de Nevers de 1~01 à i~3o. Il y a lieu de remarquer, d’autre part, que l’original du prétendu pouillé de 1~78 est présenté, en l’expédition de i5i8, comme

"ft~f F <

’tung viel registre", désignation qui conviendralt assez mal à un registre datant alors de quarante années seulement « Et oudit instant maistre Michel Olivier, vicaire [général] dessus dit, a mis par devers nous ung vieil registre qu’il dit avoir esté mis par devers lui par ledit révérend, dés lors qu’il crea son vicaire général, qui fut tantost après que ledit reverend fut pourveu dudit evesché duquel registre mis* par devers nous par ledit Olivier, vicaire général dessus dit, la teneur s’ensuyt.» (f’Sr").