Page:Lubimoff - Le Professeur Charcot, étude scientifique et biologique.djvu/74

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


d’aperçus nouveaux et originaux, ils occuperont une place honorable dans l’historiographie de ces diverses affections.

Ce fut dans l’étude des maladies nerveuses que se montra surtout sa fécondité ; ici, ses travaux sont si nombreux que nous ne pouvons guère indiquer que les principaux.

Un des plus importants concerne ses recherches sur le ramollissement cérébral et sa distinction, au point de vue anatomique, d’avec les différentes espèces d’inflammation de cet organe. Il a décrit, avec le professeur Bouchard, l’affection spéciale des artères du cerveau : les anévrismes miliaires des petites artères comme la cause fréquente des hémorragies cérébrales (apoplexies). Il étudiait ces différents processus pathologiques sur les vieillards qui forment le principal contingent des malades à la Salpêtrière. Les affections du système nerveux chez les enfants présentaient aussi un grand intérêt d’études. En même temps que ses travaux précédents apparaissait un travail non moins remarquable sur l’atrophie du cerveau chez les enfants.

Il a rendu un immense service à la neuropathologie par le fondement et le développement de la doctrine sur l’aphasie et ses formes différentes, ainsi que de celle de la localisation des affections de la moelle épinière et celles du cerveau ; il a brillamment démontré en ceci son grand talent d’organisateur.

Ses travaux sur les maladies de la moelle épinière forment une acquisition des plus précieuses pour la