Page:Luzel - Légendes chrétiennes, volume 2, 1881.djvu/15

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



CINQUIÈME PARTIE


les ermites, les moines, les brigands,
les saints et les papes.




I


l’ermite voyageant avec un inconnu.



Il y avait autrefois (il y a beau temps de cela) un vieil ermite qui s’était retiré, pour faire pénitence, dans le bois de Kerisec’h, à peu près, dit-on, à l’endroit où l’on voit aujourd’hui la chapelle de Saint-Antoine, non loin de Guingamp. Le saint homme vivait des aumônes des âmes charitables du pays, et passait presque tout le temps en prière.

Un jour, le fermier de Kerisec’h, en revenant