Page:Mémoires de l’Académie des sciences, Tome 15.djvu/345

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
291
DES ACIDES.

vis alors avec étonnement l’eau monter rapidement dans le tube de l’instrument, en sorte que, contrairement à tout ce j’avais observé jusqu’alors, le courant d’endosmose était dirigé de l’acide vers l’eau. Voici le détail de cette expérience : Ayant mis de l’eau de pluie dans le réservoir de l’endosmomètre, je plongeai ce réservoir, fermé par un morceau de vessie, dans une solution d’acide oxalique dont la densité était 1,045 (11,6 parties d’acide cristallisé, sur 100 de solution) ; la température était à + 5 degrés centésimaux. L’ascension de l’eau dans le tube de l’endosmomètre a duré pendant trois jours en diminuant graduellement de vitesse. Cette ascension étant devenue presque imperceptible, j’évacuai l’endosmomètre, dans lequel je trouvai de l’eau chargée d’acide oxalique. L’acide extérieur était réduit à la densité 1,033. Ainsi, en même temps que l’acide inférieur avait pénétré dans l’eau par endosmose, l’eau supérieure avait pénétré dans l’acide par exosmose, et en avait diminué la densité ; mais la perméation de l’eau avait été moins considérable que celle de l’acide, en sorte que l’eau supérieure, augmentée de volume, s’était élevée dans le tube de l’endosmomètre. Ainsi, nous voyons encore ici bien évidemment l’existence des deux courants opposés et inégaux. Ayant remis de l’eau de pluie dans l’endosmomètre, je plongeai son réservoir dans l’acide oxalique ci-dessus mentionné, dont la densité était devenue 1,033. Au bout de deux jours, l’ascension étant devenue presque imperceptible, j’évacuai l’endosmomètre, qui se trouva contenir, comme précédemment, de l’eau chargée d’acide oxalique ; la densité de l’acide extérieur était devenue 1,025. Je remis dans ce même acide l’endosmomètre que j’avais de nouveau rempli d’eau de pluie. L’endosmose eut lieu, mais avec

37