Page:Mémoires de l’Académie des sciences, Tome 15.djvu/357

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
303
DES ACIDES.

direction du courant d’endosmose de l’acide vers l’eau. Ainsi, par une température de + 22 degrés centésimaux, l’acide hydrochlorique doit être réduit, par l’adjonction de l’eau, à la densité 1,003, pour qu’il offre l’endosmose vers l’eau, lorsqu’il est séparé de ce dernier liquide par une membrane animale ; à une densité plus forte, il offre l’endosmose vers l’acide. Lorsque la température est abaissée au-dessous de + 22 degrés, le même acide acquiert la propriété d’opérer l’endosmose vers l’eau, en possédant une plus forte densité. Ainsi, j’ai expérimenté que, par la température de + 10 degrés centésimaux, l’acide hydrochlorique à la densité de 1,017 offrait le terme moyen qui sépare l’endosmose vers l’acide de l’endosmose vers l’eau. Par cette même température, l’acide hydrochlorique à la densité de 1,02 offrait l’endosmose vers l’acide, et à la densité 1,015 présentait l’endosmose vers l’eau. Or, par une température plus élevée, l’acide hydrochlorique à la densité 1,015 présente l’endosmose vers l’acide. Ainsi, un abaissement de douze degrés centésimaux dans la température fait que le terme moyen de densité de l’acide hydrochlorique, terme moyen qui sépare les deux endosmoses opposées, monte du voisinage de la densité 1,003 à la densité 1,017, c’est-à-dire que la quantité d’acide ajoutée à l’eau est presque sextuplée.

Dans l’état actuel de nos connaissances, c’est à coup sûr un phénomène bien inexplicable que celui du changement de direction du courant d’endosmose, suivant le degré de densité de l’acide et suivant le degré de la température. L’étrangeté de ce phénomène apparaîtra encore davantage par l’observation qui va suivre. Jusqu’ici, c’est toujours par une membrane animale que j’ai séparé l’acide de l’eau ; je sépare actuellement ces deux substances par une membrane végétale.