Page:Mémoires de l’Académie des sciences, Tome 15.djvu/358

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
304
MÉMOIRE SUR L’ENDOSMOSE

Nous avons vu plus haut que l’acide oxalique, séparé de l’eau par une membrane animale, offre toujours l’endosmose de l’acide vers l’eau, quelle que soit la densité de l’acide, quelle que soit la température. J’ai rempli d’une solution de cet acide une gousse de baguenaudier (colutea arborescens). Cette gousse, ouverte seulement à l’un de ses bouts, et formant ainsi un petit sac, fut fixée, au moyen d’une ligature et par son ouverture, à un tube de verre. Ayant plongé cette gousse vésiculeuse remplie d’acide dans l’eau de pluie, l’endosmose se manifesta par l’ascension du liquide acide dans le tube de verre, c’est-à-dire, que le courant d’endosmose fut dirigé de l’eau vers l’acide. La partie inférieure de la tige au porreau (allium porrum) est enveloppée par les pétioles tubuleux et engaînants des feuilles. En fendant sur l’un de leurs côtés ces tubes cylindriques, on obtient des membranes larges et suffisamment résistantes pour pouvoir être fixées au réservoir d’un endosmomètre au moyen d’une ligature. Un réservoir d’endosmomètre, pourvu de cette membrane végétale, ayant été rempli d’une solution d’acide oxalique et plongé ensuite dans de l’eau de pluie, l’acide s’éleva graduellement dans le tube de l’endosmomètre ; en sorte que, dans cette expérience, le courant d’endosmose fut dirigé de l’eau vers l’acide, ce qui est l’inverse de ce qui a lieu lorsque le réservoir de l’endosmomètre est fermé par une membrane animale. Les acides tartrique et citrique, employés à des densités inférieures à 1,05, et par une température de + 25 degrés centésimaux, offrent l’endosmose vers l’eau avec une membrane animale ; ils offrent, au contraire, l’endosmose vers l’acide avec une membrane végétale. J’ai essayé, à cet égard, des solutions d’acide tartrique décroissant graduellement de densité, de-