Page:Mémoires de l’Académie des sciences, Tome 15.djvu/511

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


MÉMOIRE

sur

LES ÉTHERS COMPOSÉS.

Par M. J. DUMAS et P. BOULLAY fils.

Lu à l’Académie des Sciences, le 24 décembre 1827.




Les éthers connus aujourd’hui sont partagés en trois genres distincts : le premier comprend les éthers sulfurique, phosphorique, arsénique, qui, ainsi que l’a démontré M. Boullay père, sont identiques entre eux ; le second renferme une classe de composés produits par la combinaison de l’hydrogène bi-carboné avec divers hydracides ; le troisième comprend divers éthers que les expériences fort remarquables de M. Thenard, ainsi que celles de M. Boullay père, ont fait regarder comme des composés d’alcool et d’un acide oxygéné. Dans un mémoire précédent, nous avons examiné l’éther sulfurique. Les éthers du second genre nous semblent bien connus. Il restait donc à étudier les autres sous le rapport de leur composition ; c’est cet examen et ses résultats que nous allons mettre sous les yeux de l’Académie.

Nous avons choisi les éthers nitrique, acétique, benzoïque et oxalique, comme étant les plus propres au genre de

T. XV.
58