Page:Mémoires de l’Académie des sciences, Tome 5.djvu/862

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
320
histoire de l’académie.

l’Inde, de l’Arabie, et de l’occident de l’Europe, fait par la voie de ce pélerinage, se soutient avec avantage à l’aide des priviléges que lui accordent toutes les nations qui professent l’islamisme. Ces relations commerciales étaient la source des bénéfices que la France, l’Italie et l’Allemagne, tiraient autrefois de leurs importations en Égypte. Un autre ordre de choses peut s’établir : l’agriculture, l’industrie, le commerce de cette contrée peuvent changer de face par de rapides améliorations. Le mémoire dont nous venons d’indiquer l’objet, subsistera comme un document très-utile ; il fait connaître exactement l’état dans lequel nous avons trouvé ce pays à la fin du xviiie siècle.