Page:Mémoires de l’Académie des sciences, Tome 5.djvu/873

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
331
partie physique.

pêle-mêle des coquilles d’âges très différens ; mais il a vu aussi que ces dépôts sont dans des vallées étroites ou de longues cavités, placées entre des bancs presque verticaux de roches primitives, et que les coquilles y sont dans un ordre inverse de leur ancienneté, et avec toutes les marques d’un transport violent et lointain, sans y être recouvertes par aucune roche.


M. Beudant, savant minéralogiste, dont nous avons eu plusieurs fois occasion de citer les travaux, et qui vient d’être nommé professeur à la faculté des sciences de Paris, a fait, par ordre du Roi, en 1818, un voyage en Hongrie, l’un des pays de l’Europe les plus intéressans par rapport aux nombreux produits du règne minéral qu’il recèle, aussi bien que par leur disposition géologique dont on n’avait point encore de connaissance suffisante. Il a présenté à l’Académie le résultat de ses observations, qu’il a fait imprimer depuis en trois volumes in-4°. Il importait sur-tout de tracer dans ce pays la limite encore incertaine entre les terrains à mine d’or et les terrains dits de trachyte et présumés de la plus ancienne origine volcanique. À cet effet, M. Beudant a fait de Schemnitz un centre d’excursions qu’il a dirigées en divers sens, et qu’il a même portées jusqu’aux mines de sel de Wieliczka en Gallicie. Des frontières de la Transylvanie il est revenu par Pesth et le sud-ouest du lac Balaton, où il a observé de vastes terrains basaltiques. Une grande carte de tout ce royaume, deux cartes particulières des environs de Schemnitz et de ceux du lac Balaton, et dix-sept planches de coupes, représentent ce qu’il a pu déterminer sur la disposition géologique des terrains. Quant à la Transylvanie et au Bannat l’auteur n’a pu en parler que d’après d’autres minéralogistes.

Il fait voir que le terrain à mine d’or, formé d’une syénite, ou grünstein porphyritique, appartient à la série des terrains