Page:Mémoires de l’Académie des sciences, Tome 5.djvu/874

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
332
histoire de l’académie,

de transition, ou tout au plus aux derniers terrains primitifs ; et il le juge, d’après les couches subordonnées qu’il renferme, d’une nature étrangère aux volcans, bien qu’il soit souvent recouvert par des terrains volcaniques et qu’il contienne des pyroxènes et des feldspaths vitreux fort semblables à ceux des trachytes. Quant à ces derniers terrains, l’auteur en donne une description très-détaillée, et distingue avec le plus grand soin leurs différentes variétés, ainsi que toutes les substances qu’ils enveloppent, et les couches formées des amas de leurs débris.

Les variétés se succèdent ou plutôt se circonscrivent dans un ordre assez déterminé, et sont circonscrites à leur tour par les couches de leurs débris, de manière à former des groupes de montagnes qui ont chacune un centre et des irradiations ; c’est dans les couches de débris ou les conglomérats que sont situées les roches d’où se tire l’alun, et que sont enchâssées en quelques endroits ces belles opales si célèbres en bijouterie. Dans ceux de ces conglomérats qui sont formés des débris des roches les plus poreuses, les plus semblables à la pierre ponce, se trouvent des bois changés en opale, des impressions végétales et des coquilles dont plusieurs ressemblent à celles de nos pierres calcaires.

Ce qui est plus extraordinaire, c’est que les roches trachytiques contiennent quelquefois en amas irréguliers de l’argent sulfuré contenant de l’or.

Ces terrains de trachytes ne sont jamais recouverts que par des terrains tertiaires analogues à ceux de nos environs : ainsi leur formation est relativement assez récente.

M. Beudant partage l’opinion de ceux qui attribuent à ces terrains trachytiques une origine ignée ; mais il regarde comme assez probable qu’ils sont dus à des éruptions soumarines. En Hongrie, ils sont constamment séparés des basaltes.

Plusieurs autres observations et discussions, dans le détail