Page:Mémoires de l’Académie des sciences, Tome 52.djvu/196

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


notre Confrère bien longtemps avant sa mort. Sa ville natale, qu'il a tant honorée et tant aimée, saura, de bien des manières, lui témoigner sa reconnaissance et perpétuer son souvenir[1]. Pour nous, qui le regretterons toujours, qui le cherchons encore involontairement à la place où il avait coutume de s'asseoir, nous lui rendrons l'hommage auquel il aurait été le plus sensible, en veillant, avec le concours et l'assentiment de ses proches, à la publication de ses Oeuvres mathématiques. Le monument que nous lui élèverons ainsi sera celui qu'il aurait le plus volontiers agréé ; il prolongera son action et lui suscitera des élève s qu'il n'aura pas connus. Ceux de nos jeunes géomètres qui pourront ainsi y étudier ses immortels travaux y recueilleront une foule de suggestions fécondes ; puissent -ils, en même temps, s'inspirer des vertus de leur auteur et, comme lui, concilier le cul te de la Science avec celui de la Famille et de la Patrie.

  1. Déjà l'Association des anciens Élèves des lycées de Nancy, Metz, Strasbourg et Colmar a fait ériger un buste en bronze de notre Confrère, exécuté par un statuaire distingué, M. Carlier, dans le square du lycée de Nancy qui borde la rue Gambetta. Ce buste repose sur un socle de granit des Vosges qui porte cette simple inscription : A HENRI POINCARÉ, l'Association des anciens Élèves, 1913. D'autre part, M. le général Goetschy, qui présidait cet te année la distribution des prix aux élèves du lycée de Nancy, a donné lecture à l'Assemblée d'un décret du 10 juillet 1913 en vertu duquel le lycée dont notre Confrère a été l'illustre élève, et auquel il témoignait tant d'affection, portera à l'avenir l e nom de Lycée Henri Poincaré. Cette décision a été exécutée sans retard, et l'inscription du nouveau nom figure sur les portes principales du lycée. Nous avons parlé plus haut de la plaque commémorative qui a été apposée, par les soins de l'Association de s anciens Élèves, sur la maison natale de notre Confrère. Cette plaque porte l'inscription suivante : "Dans cette maison est né le 29 avril 1854 Henri Poincaré, Membre de l'Académie française et de l'Académie des Sciences, mort à Paris le 17 juillet 1912".
    • Gaston DARBOUX.