Page:Mémoires de physique et de chimie de la Société d’Arcueil - Tome 1.djvu/115

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
100
Mémoire

ne faisoit pas d’effervescence et restoit noire ; qui donnoit, par la distillation, une petite quantité de vinaigre ; enfin qui, dissoute dans l’eau, donnoit alors par divers sels métalliques, les sels de plomb, les sels de mercure, et même par l’eau de chaux et les sels de chaux, des précipités que je n’ai pas encore examinés. Ce liquide contenoit donc de l’acide nitrique peut-être en partie nitreux, de l’acide acétique, de l’alcool, une matière très-disposée à se charbonner, et de l’eau. Il ne contenoit point d’acide oxalique, et il ne contenoit pas non plus, ou il ne contenoit que peu d’acide malique. Je n’y ai pas trouvé d’autres composés. Il m’a paru que dans les 384 gramm. qu’il pesoit, il y avoit, acide nitrique supposé sec 26 gramm., ou acide tel que je l’ai employé 78 grammes ; alcool 60 grammes, peu d’acide acétique, un peu plus de cette matière qui se charbonne aisément, et par conséquent au moins 284 grammes d’eau.

J’ai déterminé la quantité d’alcool ; 1°. en saturant la liqueur par la chaux et en la distillant jusqu’à ce qu’elle passât sans saveur ; 2°. en prenant le degré du produit et en en formant un semblable par la synthèse.

Pour déterminer la quantité d’acide nitrique, je me suis d’abord assuré que 20 grammes de