Page:Mémoires de physique et de chimie de la Société d’Arcueil - Tome 1.djvu/18

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
5
magnétiques.

en résulte une variation très-sensible dans la direction de l’aiguille. Le plan perpendiculaire au méridien magnétique étant ainsi trouvé, il est facile d’en conclure ce dernier et d’y déterminer ensuite l’inclinaison ; mais l’aiguille pouvant, à cause du frottement, rester un peu au-dessus ou au-dessous de sa vraie direction, il sera nécessaire de faire plusieurs observations pour en prendre la moyenne.

Telles seroient les opérations à faire pour trouver l’inclinaison si l’aiguille étoit parfaite. Il s’en faut de beaucoup qu’elle le soit ordinairement, et de là naissent plusieurs causes d’erreur qu’il faut chercher à corriger. Voici en peu de mots comment on peut y parvenir.

Le centre de gravité de l’aiguille pouvant se trouver hors de son axe de suspension et de sa ligne de figure, le plan méridien n’est plus celui qui seroit perpendiculaire au plan dans lequel elle se tient verticale. Il se détermine en faisant tourner la boussole jusqu’à ce que l’aiguille prenne de nouveau une direction verticale, et en divisant en deux parties égales l’angle décrit. L’inclinaison a de même besoin d’une correction. Si le centre de gravité de l’aiguille est au-dessus du centre de suspension, l’inclinaison est trop petite ; s’il est au-dessous