Page:Mémoires de physique et de chimie de la Société d’Arcueil - Tome 1.djvu/255

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
240
Sur la décomposition

Nous remarquerons d’abord, pour donner plus de confiance au rapport que nous voulons déterminer, que puisque les trois expériences que nous avons faites donnent sensiblement les mêmes résultats, au commencement comme à la fin, il faut que la décomposition de l’acide sulfurique se fasse toujours d’une manière uniforme, et que celui qui échappe à la décomposition n’absorbe pas d’acide sulfureux, ou au moins qu’une très-petite quantité. Si, en effet, il en étoit autrement, la quantité d’acide sulfurique qui se dégage pendant la distillation, étant variable et différente pour chaque sel, il en seroit arrivé que les résultats n’auroient conservé aucun rapport.

En prenant la moyenne des trois proportions que nous avons obtenues, nous trouvons que 100 parties d’un mélange gazeux, provenant de la décomposition de l’acide sulfurique, contiennent 32,34 de gaz oxigène ; ou que 100 parties en volume de gaz acide sulfureux demandent 47,79 d’oxigène pour se convertir en acide sulfurique.

Connoissant ce rapport, il est facile de calculer la quantité d’oxigène que contient l’acide sulfureux, en adoptant les pesanteurs spécifiques du gaz acide sulfureux et du gaz oxigène,