Page:Mémoires de physique et de chimie de la Société d’Arcueil - Tome 1.djvu/259

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
244
Sur la décomposition

Il n’est donc plus permis de conserver le moindre doute sur la décomposition de l’acide sulfurique par la chaleur. Bien loin de regarder ses élémens comme ayant éprouvé, en se combinant, une grande condensation, leur facile séparation doit les faire regarder, au contraire, comme ayant une mobilité assez grande, et donner de sa constitution une idée toute différente de celle qu’on s’en étoit formée.

L’explication de la décomposition des sulfates par la chaleur se présente maintenant naturellement. Tous les sulfates neutres ou acides, qui perdent leur acide à une température inférieure à celle qui est nécessaire pour décomposer l’acide sulfurique, se décomposeront en ne donnant ni oxigène, ni acide sulfureux. Tous ceux, au contraire, qui retiennent assez fortement tout leur acide pour qu’il puisse résister à une chaleur égale, et à plus forte raison, supérieure à celle qui décompose l’acide sulfurique, ne donneront que du gaz oxigène et de l’acide sulfureux. Enfin, comme dans une combinaison toutes les portions des élémens ne sont pas également retenues, il y a des sulfates dont la décomposition participera des deux précédentes, et qui donneront de l’acide sulfurique, du gaz oxigène et de l’acide sulfureux.