Page:Mémoires de physique et de chimie de la Société d’Arcueil - Tome 1.djvu/72

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
57
sur la bile.

Eau 1000.
Matière jaune insoluble et nageant dans la bile, quantité très-variable, de 2 à 10.
Matière jaune dissoute dans la bile, probablement quelques traces.
Albumine 42.
Résine 41.
Soude 5,6.
Phosphate de soude, sulfate, muriate de soude, phosphate de chaux et oxide de fer en somme 4,5.

Maintenant, de tous ces corps, examinons seulement la matière jaune et la substance résineuse ; d’une part, parce que ce sont les seuls parmi les principes constituans de la bile humaine, dont les propriétés ne soient pas bien connues ; et de l’autre, parce que ce sont les seuls aussi dont la connoissance nous importe pour le sujet que nous devons traiter dans notre seconde partie.

La matière jaune est insoluble dans l’eau, dans les huiles et dans l’alcool, soluble dans les alcalis dont elle est précipitée en flocons bruns-verdâtres par les acides ; l’acide muriatique ne l’attaque qu’avec peine ; il ne la dissout point, ou il en dissout très-peu, mais il la rend brune-verte : elle est donc entièrement semblable à la matière jaune de la bile de bœuf.