Page:Mac-Nab - Chansons du Chat noir, Heugel.djvu/27

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LE BANQUET DES MAIRES


Chansons-du-chat-noir-p23.png


Enfant gâté de mon canton,
Depuis quatorze ans je suis maire,
Bien que je me flatte, dit-on,
D’être un peu réactionnaire.
Un beau matin, monsieur Floquet
Me dépêche une circulaire :
Il me convie au grand banquet
Que nous offre le ministère !

« Je t’en prie, Hector, n’y va pas,
Me disait en pleurant ma femme.