Page:Mac-Nab - Chansons du Chat noir, Heugel.djvu/28

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Ils ont inventé ce repas
Pour se faire de la réclame ! »
Mais je lui répondis : « Tais-toi,
Joséphine, c’est mon affaire.
Je ne suis pas fâché, ma foi,
De voir de près ce ministère ! »

Chansons-du-chat-noir-p24.png

Je pars la veille du grand jour
Suivi de toute la fanfare,
Les pompiers viennent à leur tour
M’accompagner jusqu’à la gare.
Mille gamins poussent des cris :
Faut-il que je sois populaire !
Le voyage est à moitié prix !
Un bon point pour le ministère !