Page:Mac-Nab - Chansons du Chat noir, Heugel.djvu/73

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



Intrigué, je m’approche encor,
Je lis l’affiche et j’ dis : Tout d’ même
Faut voter pour le quatrième,
C’est un homm’ qu’est joliment fort !

Pendant qu’ j’étais là l’ nez en l’air,
Un homme accourt comme l’éclair ;
Sur le mur il coll’ proprement
        Encor un boniment !

Chansons-du-chat-noir-p69.png

Allons, me dis-je entre les dents,
Je donn’rai ma voix au cinquième ;
Vraiment celui-là c’est la crème,
Il enfonc’ tous les précédents !