Page:Mac-Nab - Chansons du Chat noir, Heugel.djvu/81

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



MARCHE DES SCOLAIRES


Il était un’ fois quat’ mioches,
Conduits par un caporal.
C’était l’ bataillon sans r’proches
Des scolair’ de Bougival.
L’un mangeait du pain d’épice,
Le deuxièm’du chocolat,
L’ troisièm’ suçait du réglisse
Et l’ quatrièm’ son p’tit doigt.

Chansons-du-chat-noir-p77.png

                Refrain.

Et moi, les mains dans mes poches,
Je m’ disais en voyant ça :
Oh ! là ! là ! Qu’est c’ qui mouch’ra
        Tous ces mioches !
Oh ! là ! là ! Qu’est c’ qui mouch’ra
        Tous ces mioch’-là !

Soudain la troupe héroïque
Voit un bout d’ cigare éteint