Page:Magnan - Le Docteur Joseph Painchaud, 1919.djvu/10

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 8 —


FONDATION À QUÉBEC DE LA SOCIÉTÉ DE

SAINT-VINCENT DE PAUL


En 1846, M. Painchaud revint à Québec. À peine de retour dans sa ville natale ce jeune et vaillant chrétien se fait un devoir de faire connaître la Société de Saint-Vincent de Paul. Voici ce que Mgr Baillargeon, archevêque de Québec, de passage à Paris quelques années plus tard et présidant une assemblée générale des Conférences de cette ville à laquelle était présent le P. Lacordaire, disait des origines de la Société de Saint-Vincent de Paul à Québec : « C’est un bonheur pour l’homme de faire le bien, car c’est accomplir sa destinée, c’est faire l’œuvre de Dieu, se mettre à la suite de Jésus-Christ, et continuer l’œuvre de régénération que le Fils de Dieu a commencée. Heureuses les sociétés que Dieu a suscitées pour être les instruments de ses miséricordes. Cette grâce, Dieu l’a accordée abondamment à la Société de Saint-Vincent de Paul. Cette Société est née de la charité et elle est selon le cœur de Dieu, puisqu’elle a reçu la mission d’accomplir les œuvres de miséricorde. Ce qu’elle a fait pour la France, elle l’a fait aussi pour le Canada. Un jeune homme qui avait étudié à Paris, revint au Canada avec vos règlements. Il vint trouver l’un des curés de Québec, ce curé, c’est moi qui vous parle en ce moment. Il l’entretint de son projet de fonder la Société. Le curé le seconda : il dit un mot, convoqua une assemblée, et cela suffit dans ce pays si catholique, pour qu’il se formât bientôt plusieurs Conférences. » [1]

Nous avons rappelé il y a un instant les premières réunions de la Conférence Notre-Dame, de novembre 1846 à février 1847. M. Painchaud était tout zèle et fit preuve d’une telle piété et d’un si grand sens pratique que, au mois d’août 1847, on envoyait à Paris un rapport sur neuf Conférences déjà établies et en activité à Québec, et en 1849, l’année du départ définitif de Québec de M. Painchaud pour Paris et les missions de Vancouver, douze Conférences existaient à Québec ainsi qu’un Conseil particulier, institué le 11 octobre 1847.

  1. Les Noces d’Or de la Société de Saint-Vincent de Paul, Québec, 1896. Imprimé en 1897.