Page:Mahutte - Contes microscopiques, AC, vol. 63.djvu/4

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


traditionnel des employés : pantalon, gilet et redingote noirs. Il les examina soigneusement, raffermit un bouton qui menaçait de déserter son poste, chaussa de grosses bottes carrées, brossa son chapeau de haute forme économiquement enduit d’une luisante couche de gomme arabique, et, après avoir jeté dans la glace un rapide coup d’œil investigateur qui le satisfit, il descendit les quatre-vingts marches de son escalier en colimaçon et se trouva dans la rue.

Un flot de passants balayait les trottoirs. Ils allaient vite, le visage joyeux, très propres, la blancheur du linge éclatant crûment dans la lumière. Des bouquetières s’agitaient, couraient de l’un à l’autre pour caser leur marchandise. Une société de fanfares se formait autour de son drapeau dont les médailles cliquetaient fièrement. Un omnibus ébranlait les vitres à la course pesante de sa caisse.

— Je crois qu’il est temps de me dépêcher si je veux avoir le train de Boitsfort, fit mentalement Pascal Marneffe.

Mais, avant de prendre le chemin du Quartier-Léopold, obéissant à une habitude prudente que sa pauvreté lui avait inculquée, il consulta son porte-monnaie. Précaution opportune ! car il lui restait deux francs, pas un sou de plus, pour passer son dimanche. Impossible, dans des conditions pareilles, de se payer la moindre villégiature ; le train absorberait la moitié du mince pécule, et, comme l’air des champs aiguise l’appétit, il serait obligé de se contenter d’un repas vraiment trop succinct.

Ces réflexions aussi justes que mélancoliques eurent bientôt déterminé Marneffe : mieux valait rester à Bruxelles, quitte à se payer une orgie champêtre le jour où la bourse serait moins plate. Il descendit la rue de Namur, jusqu’à la place Royale. Godefroid de Bouillon se dressait, majestueux, dans les rayons du soleil ; à droite le Parc alignait ses murailles de verdure ; à gauche, bouchant les perspectives de la rue de la Régence, le Palais de Justice asseyait sa masse gigantesque. La diligence de Waterloo attendait son habituel chargement d’Anglais accomplissant leur patriotique pèlerinage. Hissé sur son siège, le conducteur s’époumonnait à souffler dans une trompette enrhumée.

Pascal enfila la Montagne de la Cour. Des voitures l’escaladaient péniblement, le cocher marchant à côté de son cheval. Presque tous les magasins étaient fermés, les commerçants, dès l’aurore, avaient pris leur volée dans les villages voisins. De la galerie Bortier, qui est à la fois une halle, une librairie et un jardin, s’échappaient des odeurs multiples, odeur âcre de la viande, odeur suave des fleurs, odeur poivrée des paperasses.

Au Passage Saint-Hubert affluait la cohue. À l’entrée, au milieu d’un groupe de commissionnaires, le petit bossu que