Page:Malato - Philosophie de l'Anarchie, Stock, 1897.djvu/106

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


absolument irrégulière, désordonnée, la consommation devenir gaspillage, l’échange avec les peuples vivant sous un régime économique différent s’effectuer au hasard, sans méthode ? Ce serait une grave erreur qui, si elle avait cours, préparerait de cruelles déceptions : les anarchistes ne nient aucunement la nécessité de la statistique ; seulement, ils ne veulent pas qu’elle serve de prétexte à l’instauration d’un pouvoir déguisé.

Abolition du gouvernement ne veut pas dire désorganisation, isolement de l’individu. Il faut se garder de confondre autorité avec organisation [1] ; il est vrai que certains anarchistes, par haine et par peur de l’autorité, en sont venus à nier toute organisation, disant, non sans vraisemblance, qu’il n’est pas toujours facile de déterminer où l’organisation finit et où l’au-

  1. Autant l’organisation imposée par un individu ou une caste est haïssable, autant l’organisation élaborée et consentie par tous est juste, logique, nécessaire.