Page:Malato - Philosophie de l'Anarchie, Stock, 1897.djvu/20

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


des intérêts matériels, tangibles, qui font vivre, des intérêts économiques ?

C’est là le communisme moderne, non plus sentimental et intuitif des tribus barbares, mais rationaliste et scientifique, qui, depuis Babeuf jusqu’à nos jours, a percé à travers les couches sociales, se précisant de plus en plus, de Saint-Simon à Fourier [1], de Fourier à Cabet, de Cabet à Karl Marx.

Les ignorants, qui ne voient pas plus loin que l’écorce, sont surpris par les changements qu’ils n’ont pas su prévoir, semblables au pilote qui, les yeux fixés sur la surface dormeuse de la mer, ne sent pas sourdre dans son sein les tempêtes prochaines. Vienne la révolution sociale, — et cela est affaire de quelques années seulement, — nombre de gens crieront au miracle, à l’imprévu.

  1. Bien que Saint-Simon et Fourier n’aient pas été des communistes, ils ont contribué à l’éclosion du communisme en développant puissamment l’esprit d’association, qui est l’essence même d’un communisme libertaire.