Page:Malato - Philosophie de l'Anarchie, Stock, 1897.djvu/38

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


faire des réformes politiques que pour révolutionner l’ordre social, sont, selon les circonstances, tantôt avec les marxistes, tantôt avec les bourgeois radicaux [1].

Chacune de ces trois écoles coexistantes semble correspondre à une race différente, s’adapter à son état d’esprit ou de mœurs. Certes, il faut se défier de toute classification, cependant, il est difficile de ne point constater que le possibilisme a pris racine surtout parmi les agglomérations celtiques, se propageant en Belgique avec le parti ouvrier, entraînant la Grande Bretagne, cette terre mi-celtique mi-saxonne, par des associations (coopératives, trades unions) analogues à celles qui composent en France l’armée du socialisme réformiste. Il appa-

  1. Depuis l’époque où ces lignes ont été écrites, le mouvement boulangiste a fractionné en deux camps le parti blanquiste. Quelques-uns de ses chefs, écœurés ou lassés, se sont retirés, les autres ont perdu de leur influence. À la vérité, restent des militants actifs mais qui semblent s’acheminer vers la révolution plutôt sous leur propre impulsion que sous la direction des anciens leaders (1897).